Google+
 Andreas Mahl
Photographes           Accueil
Murs de Symi

De Symi, on voit les côtes turques, même par temps mauvais. Cette petite île Grecque, perdu dans son Dodécanèse, Andreas Mahl la connaît depuis longtemps, il en a photographié les escaliers aux marches de couleurs, filmé les reflets barques sur les eaux du port. Voici que saisies au plus proche de leur peau de chaux peinte, les façades des maisons lui inspirent un nouveau jeu, quand le temps, par son propre cours, conduit au retour à d’autres âges. Qu’une fissure entame la brûlure du soleil ou le clivage des pluies d’hiver, que l’ocre de l’argile libère un bleu céruléen, l’archéologie d’un objectif devenu myope découvre en son champ carré des compositions étranges et des signes insolites. Oubliant leur échelle d’enceinte, les murs de Symi livrent d’imprévisibles sensations tactiles, capricieuses et accidentées comme les cartes d’un voyage imaginaire. Hervé Le Goff


Les autres galeries du même auteur :

Anges & Démons : interdit - 16 ans !