Mis à jour le 21 juin 2010
.

Archives

"Glass Memories" de Quinn Jacobson

10. 03 > 24. 04. 10

A l’occasion de l’exposition : Ateliers d’initiation au collodion humide (2 jours) 11 & 12 mars, 13 & 14 mars et 23 et 24 avril 2010 Nombre de places limitées - 450 € les deux jours

Atelier « Portrait » 10 mars 2010 Venez faire réaliser votre portrait sur plaque (pièce unique) par Quinn Jacobson de 80 € à 180 € (selon formats) Inscription au Centre Iris


En s’emparant du procédé au collodion humide sur plaques, le photographe américain Quinn Jacobson explore le temps et la mémoire. Sur la forme, cette technique photographique, primitive mais complexe, nous ramène au cœur de l’histoire de ce medium. Sur le fond, Quinn Jacobson utilise cette matière mémorielle pour questionner la condition humaine, ballotée entre grands et petits événements, ceux qui ont marqué sa vie et celles des personnes croisées sur sa route. Fragiles et soumises aux aléas de la chimie, les images sur verre ou sur métal de Quinn Jacobson sont le reflet de vies chaotiques et vulnérables, et en révèlent une certaine intériorité.


JPEG - 105.8 ko

« Glass Memories » présente deux séries. Une première série en rapport avec ses souvenirs d’enfance américaine, la seconde réalisée durant son séjour en Allemagne, à la fois sur les traces contemporaines de la Shoah dans la mémoire collective, mais également sur ses propres origines juives européennes.

JPEG - 82.7 ko

« Portraits from Madison Avenue »

De ses jeunes années dans l’Utah, à Odgen, au cours des années 1970, Quinn Jacobson a gardé le souvenir des marginaux rencontrés dans sa rue, dans un quartier modeste de la ville. Ces personnes vivant à la lisière de la société l’ont particulièrement impressionné. Des années plus tard, la photographie a permis à Quinn Jacobson d’interroger ses souvenirs et les émotions suscités par ces rencontres. Il est donc retourné à Odgen, sur Madison Avenue et a réalisé les portraits des marginaux d’aujourd’hui, constatant la même pauvreté, le même désarroi, la même solitude. Quinn Jacobson nous montre des visages abîmés, des « tronches » burinées par les accidents de la vie, par les épreuves à répétées. Pour lui, les incidents aléatoires du procédé au collodion, les altérations, les tâches, traduisent de la dureté des ces existences.

JPEG - 109.8 ko

La complexité de la manipulation du collodion, le long temps de pause, obligent les sujets à prendre part à leur propre mise en scène, en conscience de l’acte photographique. Cette interaction est essentielle pour le photographe et il l’envisage comme une création commune. Quinn Jacobson est très attaché à ce procédé et l’emploie comme métaphore de l’abandon : cette technique a été progressivement oubliée en photographie, comme sont aujourd’hui délaissés par notre société ces marginaux et laissés pour compte.

Les images de Quinn Jacobson sont d’une envoutante beauté et révèlent de profondes et poignantes qualités humaines.

JPEG - 87.9 ko
JPEG - 57.4 ko
JPEG - 74.8 ko

« Lutter pour vivre avec son passé » Struggling to Come to Terms with the Past

JPEG - 59 ko

Dans cette deuxième série, réalisée en Allemagne depuis 2005, Quinn Jacobson revient sur son héritage ashkénaze européen. Originaire du vieux continent, sa famille a émigré vers les Etats-Unis 30 ans avant la Shoah, en même temps que de nombreux juifs des Balkans, d’Italie, d’Espagne, de Turquie ou de Grèce.

JPEG - 56 ko

A la recherche de ses racines, mais également des traces de la Shoah dans la mémoire collective allemande, ce projet a vocation intime et universelle. Sa dimension personnelle se double d’une viscérale réflexion sur la notion d’altérité, de nos jours, en Allemagne. Comment, plus de 60 ans après cette tragédie, l’« Autre » est intégré dans la société allemande. C’est la question que Quinn Jacobson pose à cette dernière, mais aussi à l’ensemble de nos sociétés comme à lui-même, en réalisant des portraits de citoyens allemands, d’immigrés ou d’étrangers vivant en Allemagne.

JPEG - 74.7 ko

Cette série n’est pas un documentaire photographique et n’a pas de prétention historique. C’est la vision personnelle de Quinn Jacobson, basée sur sa propre expérience et sa propre émotion. C’est aussi son désir de confronter la société allemande contemporaine à cet épisode tragique de l’Histoire. Un besoin impérieux de retourner sur ce passé et de comprendre ce que pensent les citoyens allemands d’aujourd’hui et comment ils l’expriment.

JPEG - 80.4 ko

Quinn Jacobson a, là aussi, choisi le collodion humide sur verre pour cette série en raison de la matière même du support. Elle fait directement écho à la « Nuit de Crystal » (ou « Nuit du verre brisé »), préambule de la Shoah, durant lequel de nombreuses synagogues ont été pillées et détruites. La disparition du collodion dans la photographie fait référence à l’effacement du souvenir de ces synagogues dans la mémoire collective. Pour ce faire, il est retourné sur les lieux et a réalisé une série d’images sur ces vestiges ou sur leur absence.

JPEG - 63 ko

Portraits ou lieux, ce que Quinn Jacoboson éprouve dans ce projet, c’est une lutte intime pour trouver une manière de vivre en paix et en harmonie avec ce passé. C’est aussi ce qu’il tente de susciter chez ceux qui posent pour lui et qui regardent ses images.

JPEG - 45.1 ko

En faisant rejaillir un procédé oublié, Quinn Jacobson réinvente une forme de photographie, nécessitant engagement et dextérité, à l’heure de l’immédiateté du numérique, qui semble tout balayer sur son passage. Entre introspection intime et travail de mémoire, il démontre la richesse du collodion, sa profondeur et sa force dans l’art du portrait en même temps que sa puissance à exhumer souvenirs et questionnements.

JPEG - 61.2 ko

Le collodion humide

Le collodion est un nitrate de cellulose dissous dans un mélange d’alcool et d’éther que l’on étend sur une plaque de verre ou de métal. Quand ce mélange sirupeux commence à se figer, on plonge la plaque dans un bain de nitrate d’argent pour la sensibiliser. Les sels contenus sont ainsi transformés en halogénure d’argent sensible à la lumière. On égoutte alors la plaque, la transfère dans un châssis étanche à la lumière. Ces opérations se font évidemment en chambre noire. On peut alors faire une prise de vue avec la chambre photographique sur cette plaque humide. Celle-ci doit ensuite être immédiatement développée avec de l’acide gallique ou du sulfate de fer II puis fixée au thiosulfate de sodium ou au cyanure de potassium.

Sur plaque de verre, le procédé aboutit à un Ambrotype, sur plaque de métal à un Ferrotype.

JPEG - 47.7 ko

Quinn Jacobson - Eléments biographiques

1964 : Naissance à Odgen, Utah, Etats-Unis 1993 : Bachelor of Integrated Studies, Weber State University, Ogden, Utah, Etats-Unis, 1993 (photographie, communication et art visuel) 2007 : Master of Fine Arts, Goddard College, Plainfield, Vermont, Etats-Unis (photographie du 19ème siècle, photographie numérique, vidéo numérique)

Il séjourne en Allemagne, à Viernheim, dans la région de la Hesse depuis 2005 et y poursuivra son projet jusqu’en 2011, avant de retourner au Etats-Unis.

Expositions (sélection)

2009 : Festival « Montmartre am Main », Francfort, Allemagne 2008 : « Into the Ether », Rayko Gallery, San Francisco, Californie, Etats-Unis 2006 : « Portraits from Madison Avenue », Art Access Gallery, Salt Lake City, Utah, Etats-Unis 2005 : « The Art of Film », ArtStop Gallery, Ogden, Utah, Etats-Unis 1996 : « The Alternative Photographic Show », Kimball Art Center, Park City, Utah, Etats-Unis 1993 : « Visions of Mortality », Weber State University, Ogden, Utah, Etats-Unis

Publications (sélection)

2009 : Preserving the Chemical Photography Era, Getty Conservation Institute, Los Angeles, California 2009 : Chemical Pictures : The Wet Plate Collodion Photography Wokshop Book & DVD 2007 : Conferring Importance : Thoughts ans Images About Identity, Difference & Memory (thèse) 2006 : The Contemporary Wet Plate Collodion Experience

A l’occasion de l’exposition :

Ateliers d’initiation au collodion humide (2 jours) 11 & 12 mars, 13 & 14 mars et 23 et 24 avril 2010 Nombre de places limitées - 450 € les deux jours Inscription au Centre Iris : + 33 (0)1 48 87 06 09

Atelier « Portrait » 10 mars 2010 Venez faire réaliser votre portrait sur plaque (pièce unique) par Quinn Jacobson 9x13cm 90€
13x18cm 110€
16,5x21,5cm 150€
20x25cm 215€
Pour un portrait sur plaque de verre, il faut ajouter 15€, quelque soit le format.

La vie du Centre

Ambiances de travail en Tunisie

Depuis 3 ans, le Centre Photographique du Maghreb organise des actions pédagogiques en Tunisie. En voici une présentation. Centre Photographique du Maghreb PRESENTATION Le Centre Photographique du Maghreb est une association tunisienne crée le (...)
 

NOUVEAU, les entretiens/conseils pour les inscriptions, c’est par internet !

Ces entretiens premiers entretiens sont sur internet, toute l’année. Nous étudierons de vos projets et vous proposerons un programme adapté. La durée, le rythme, l’intensité... et les moyens de financement, tout sera évoqué et analysé. Envoyez-nous (...)
 

Du 14 au 18 juillet, Laboratoire Approfondi avec Sabrina Biancuzzi

Autour d’une série photographique, testez des différents papiers et chimies disponibles sur le marché, ainsi que des techniques alternatives ! Durée : 5 jours Nombre d’heures : 35 Horaires : 10h/13h et 14h/18h Coût : 890 € Modalités : Acompte de (...)
 

2 places pour le stage de gomme bichromatée

Gomme bichromatée Effectif : 4 personnes Durée : 2 jours - 16 heures Dates : 13 et 14 juin 2014 Horaires : 9h / 13h et 14h / 18h Prix "dernière minute : 190 €
 

Prochain CAFéFOTO, samedi 21 juin

Clôture de la saison. (Reprise en septembre, avec une nouvelle formule... Surprise !) Deux lectures gratuites et conviviales entre 10h et 13h Pour vous inscrire Et les bons conseils !
 

Permanence de Richard Caillot à la galerie

Richard Caillot assure des permanences pour rencontrer le public. N’hésitez pas à venir le rencontrer, il répondra avec plaisir à toutes vos questions curieuses... Jeudi 10 avril de 17 à 19h mercredi 16 avril de 17h30 à 19h Mercredi 24 avril de (...)
 

Les nouveaux stages de procédés alternatifs

Tous les ateliers sont décrits sur cette page : http://www.centre-iris.fr/spip.php?... Sabrina Biancuzzi - Extrait de "Crissement du temps" - Technique mixte Richard Caillot - Extrait de "Fragments de mémoire" - Tirage au (...)
 

L’aventure tunisienne !

La présentation ! Dernière version :
 

La Photographie à la Croisée des Arts

LA PHOTOGRAPHIE A LA CROISEE DES ARTS, par Sabrina Biancuzzi Programme • La photographie n’est pas qu’une image réalisée à partir d’un négatif ou d’un fichier numérique… quand la photo devient une création plastique à part entière. • Historique de la (...)
 

Les prochaines rentrées

10 janvier Un atelier participatif, avec table ronde pour 7 personnes, pour vous guider dans vos choix et vos projets photographiques. Organisé et animé par Sabrina Biancuzzi, photographe belge, graveur et artiste, lauréate de nombreux prix. Les (...)
 







Nos partenaires :





Conception & réalisation - Design : 63 com .com Le centre Iris : école photo et centre de formation professionnelle. Déconnexion Google+Robes de Mariage